Les femmes, le travail et l'inégalité salariale

Malgré les presque 50 années écoulées depuis le Mouvement de libération des femmes, la question des opportunités et d'un salaire égal pour les femmes reste d'actualité. Même dans la Silicon Valley, l'une des régions les plus visionnaires au monde, les femmes continuent de gagner moins que les hommes. Pour mieux comprendre pourquoi cet écart perdure, et en l'honneur de la journée de l'égalité salariale 2016, Hired a décidé d'analyser son vaste ensemble de données salariales en terme de sexe, de lieu, de rôle et de type d'entreprise. Parce que les candidats Hired définissent une préférence de salaire et que toutes les demandes d'entretien des entreprises sur la plate-forme incluent des informations sur la rémunération, Hired possède une visibilité sans précédent sur les salaires demandés par les hommes et les femmes, et qui leur sont proposés par les entreprises en retour. Les données de ce rapport sont tirées d'une analyse de plus de 100 000 offres d'emplois réparties entre 15 000 candidats et 3 000 entreprises sur la plate-forme de Hired. Nous espérons que les conclusions de ce rapport permettront d'aborder la question de deux façons. D'abord, en offrant un aperçu de la question des préjugés sexistes dans la main d'œuvre. Nous voulons encourager les entreprises à examiner leurs politiques de rémunération pour s'assurer qu'elles ne perpétuent pas les schémas d'inégalité. Ensuite, nous souhaitons munir les femmes d'informations sur ce phénomène pour leur donner les moyens de demander une juste rémunération. Cette question ne sera certainement pas résolue du jour au lendemain, mais avec une coopération des deux camps, nous seront sur la voie d'un avenir plus équitable.

Les femmes reçoivent un salaire moins important que les hommes à emploi égal

Nous avons découvert qu'en moyenne, les entreprises offrent aux femmes 3 % de moins qu'aux hommes pour un même rôle, avec certaines entreprises offrant jusqu'à 30 % de moins. En fait, nos données—qui vont d'emplois dans la technologie aux commerciaux— montrent que
69 % du temps, les hommes reçoivent des propositions de salaire plus élevées que les femmes pour le même poste dans la même entreprise.
Il est difficile de déterminer s'il s'agit d'un symptôme de préjugés sexistes inconscients dans le processus de recrutement, ou les résultats d'un cycle continu d'une sous-rémunération des femmes, avec des attentes de salaire trop faibles, et qui reçoivent finalement un salaire inférieur pour ces rôles. Les entreprises peuvent lutter contre ce phénomène en déterminant le salaire d'un individu en fonction de la valeur du marché pour ses compétences, son expérience et son emplacement, au lieu des salaires actuels, qui pourraient être influencés par des préjugés ou des inégalités du passé.

Répartition de l'écart salarial entre hommes et femmes

Répartition de l'écart salarial entre hommes et femmes
Le fait que le graphique soit large et incliné vers la droite indique qu'il existe une variation importante entre les salaires offerts aux hommes et aux femmes pour le même rôle et dans la même entreprise, et que le nombre de fois où les femmes reçoivent moins que les hommes est plus grand que l'inverse.

L'écart salarial est le plus faible dans les entreprises au stade du démarrage

Nous avons étudié ces données plus en détail en regardant spécifiquement les propositions de salaire pour les développeurs au sein d'entreprises de différentes tailles.
Fait intéressant, les entreprises de petite taille financées ou en amorçage ont un écart salarial entre hommes et femmes réduit de moitié comparé à celui de sociétés de taille plus importante, et qui sont à un stade de financement plus poussé.
Cela peut s'expliquer notamment par le fait que les entreprises de plus petite taille ont une plus grande transparence institutionnelle sur les salaires de chaque membre de l'équipe, ce qui peut au final effacer les possibles disparités salariales entre hommes et femmes. Une autre éventualité est le fait que ces entreprises sont moins flexibles au niveau du salaire de base et sont plus susceptibles d'avoir des fluctuations de rémunération en actions plus importantes.
Icon software

Écart salarial des développeurs en fonction de la taille de l'entreprise

L'« écart des attentes »

L'une des conclusions les plus intéressantes de notre rapport concerne ce qu'on appelle « l'écart des attentes ». Dans l'ensemble, les données de Hired montrent que la femme moyenne sur notre plate-forme a une attente de salaire inférieure de 14K dollars par an à celui de l'homme moyen sur notre plate-forme. En regardant l'écart des attentes par rôle — en comparant les femmes et les hommes dans la même catégorie d'emploi—
nous avons découvert que le ratio hommes-femmes dans le rôle augmente, tout comme l'écart.

Écart des attentes par rôle

wage expectation gap by years of experience

Plus d'expérience, écart plus grand

Icon software

Écart des attentes par années d'expérience

Expectation gap by years of experience
L'écart des attentes a tendance à s'agrandir au fur et à mesure que les années d'expérience augmentent.
Bien que notre ensemble de données rassemble tous les candidats ayant plus de six années d'expérience, nous avons des raisons de croire que ce schéma perdure et devient encore plus flagrant lorsqu'une personne avance dans sa carrière. Ces conclusions soulignent l'importance d'assurer une rémunération égale dès le départ, car les différences de salaire même les plus petites s'aggravent au fil du temps.

Une égalité des salaires pour bientôt ?

Propositions de salaire faites aux candidats ayant 0 à 2 années d'expérience

Final offers in early career
L'une de nos conclusions les plus prometteuses concerne les candidats junior sur notre plate-forme. Les femmes avec moins de deux années d'expérience demandent une rémunération 2 % plus importante que les hommes en moyenne. Et, de façon notable, elles obtiennent ce qu'elles demandent :
les propositions de salaire finales pour les femmes au niveau débutant embauchées sur notre plate-forme sont 7 % plus élevées que pour les hommes au niveau débutant.
Une des hypothèses qui permettraient d'expliquer ce phénomène est que les membres de ce groupe—qui se trouve probablement entre la génération Z et la génération Y—ont été élevés à une époque où les rôles traditionnels des sexes ont eu une influence bien moindre que dans le passé. Des recherches récentes ont aussi montré que la génération Z possède un sens profond de la confiance en soi et une forte conviction dans un traitement égal pour tous. Quelle que soit la raison, nous voyons cela comme un signe positif pour la fin de l'écart des attentes.
Une des hypothèses qui permettraient d'expliquer ce phénomène est que les membres de ce groupe—qui se trouve probablement entre la génération Z et la génération Y—ont été élevés à une époque où les rôles traditionnels des sexes ont eu une influence bien moindre que dans le passé. Des recherches récentes ont aussi montré que la génération Z possède un sens profond de la confiance en soi et une forte conviction dans un traitement égal pour tous. Quelle que soit la raison, nous voyons cela comme un signe positif pour la fin de l'écart des attentes.

Les offres augmentent en fonction des attentes

Cela n'est pas seulement encourageant pour les candidats juniors. En fait, nos données montrent que les femmes qui demandent le même salaire que les hommes pour le même rôle ont tendance à recevoir des offres correspondant à ce qu'elles demandent. Alors, l'une des conclusions les plus importantes de ce rapport est le fait que les femmes qui connaissent leur valeur lors du processus d'entretien et de recherche d'emploi peuvent s'attirer un salaire comparable à celui des hommes.

Méthodologie

Ce rapport repose sur des informations exclusives rassemblées et analysées par responsable de la data science Hired, le Dr. Jessica Kirkpatrick. Au moment de la production de ce rapport, les candidats n'étaient pas en mesure d'entrer des données démographiques telles que le sexe ; la majorité de l'analyse dans cette étude a donc été menée à l'aide d'un qualificatif identifiant le sexe du candidat en fonction de son prénom. De plus, le Dr. Kirkpatrick a réalisé une analyse croisée des résultats du qualificatif de nom avec les pronoms utilisés dans les lettres de recommandation soumises par les candidats par l'intermédiaire de la plate-forme Hired. Seules les données des candidats pouvant être classés par sexe sans ambiguïté ont été utilisées dans ce rapport. Les salaires inclus dans le rapport reflètent plus de 100 000 demandes d'entretien et offres d'emploi de l'année passée rendues possibles grâce à notre plateforme par plus de 3 000 entreprises participantes uniques et 15 000 demandeurs d'emploi.

À propos de Hired

Hired est une plateforme de recrutement mondiale. En commençant avec des rôles de sales, de développeur et de marketing, nous réunissons les demandeurs d'emploi avec les entreprises qui souhaient les recruter. Les utilisateurs de la plate-forme Hired reçoivent les conseils objectifs d'un Talent Advocate dédié tout au long du processus de recrutement, ainsi que la possibilité de comparer les nouvelles opportunités côte à côte afin de faire leur prochain choix de carrière avec assurance. Les employeurs obtiennent l'accès à un bassin de candidats triés sur le volet intéressés par de nouveaux rôles, et bénéficient d'une transparence inégalée sur les offres concurrentes pour pouvoir recruter et embaucher avec une vision claire. Le résultat final est une expérience efficace et agréable, bien plus rapide que les méthodes traditionnelles. Le siège social de Hired se trouve à San Francisco, avec des bureaux dans plus d'une quizaine de villes en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique, et nous prévoyons d'intégrer toute une variété d'industries et de catégories d'emplois. Suivez Hired en ligne sur www.hired.com, et sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et LinkedIn.

Trouvez un poste que vous aimez, ou un employé exceptionnel.